Appelez-nous : 819 771-8391, postes 224 et 229

Une intégration réussie passe par le dialogue

La voix de l’immigrant prône un dialogue participatif sur la reconnaissances des acquis et compétences des personnes formées à l’exterieur du Québec.

Qui sommes-nous?

Des nouveaux arrivants, des immigrants professionnels détenteurs de diplômes, des acquis et compétences obtenus à l’extérieur du Canada et faisons face aux obstacles d’emplois de la part des ordres professionnels et métiers réglementés du Québec. Bref, nos diplômes, acquis et compétences ne sont pas reconnus!

Faites un impact

Vous êtes la clé de réussite de La Voix de l’Immigrant (LVI). Votre soutien, votre temps et le partenariat permettent LVI de travailler pour une intégration durable du professionnel immigrant au Québec. Il y a plusieurs façons de vous impliquer et nous pouvons continuer à accomplir de grandes choses en travaillant ensemble.

La Voix de l'Immigrant

Les immigrants qualifiés sont confrontés à des procédures complexes avant de commencer à exercer au Québec, les professions qu’ils exerçaient auparavant dans leur pays. Joignez-vous à nous pour le développement professionnel des nouveaux arrivants au Québec.

Mission, vision et valeurs

MISSION

La Voix de l’Immigrant a pour mission de favoriser la reconnaissance des titres de compétences étrangers et l’intégration des nouveaux arrivants hautement qualifiés (les avocats, les médecins, les ingénieurs, les pharmaciens…bref, tous ceux dont le métier est réglementé par un ordre professionnel) au marché du travail Québécois/Canadien).

VISION

Les nouveaux arrivants formés à l’étranger qui arrivent au Québec (Canada) ont parfois de la difficulté à faire reconnaître leurs titres de compétences pour se trouver un emploi de bonne qualité ou pour intégrer un ordre professionnel. Pour pallier l’inconvénient, La Voix de l’Immigrant envisage une approche holistique pour l’intégration au marché du travail. Une approche qui vise, à la fois, un changement au niveau systémique (assouplissement des règlementations) et des services concertés (collaboratifs et participatifs) pour nouveaux arrivants hautement qualifiés. Cette approche permettra de :

Accroître le nombre de nouveaux arrivants hautement qualifiés en emploi dans leur profession ou domaine de compétences;

Réduire la durée du processus de reconnaissance des titres de compétences étrangers par la simplification des : méthodes d’évaluation, processus d’attribution des permis et la prise en charge (par les autorités) des frais administratifs.

Article 17, Charte québécoise des droits et libertés de la personne : « Nul ne peut exercer de discrimination dans l'admission, la jouissance d'avantages, la suspension ou l'expulsion d'une personne d'une association d'employeurs ou de salariés ou de toute corporation professionnelle ou association de personnes exerçant une même profession ».

VALEURS

À l’instar de la société québécoise/canadienne, La Voix de l’Immigrant prône les valeurs d’une intégration économique égalitaire pour toutes et tous.

`` Vous avez choisi le Québec/Canada et le Québec/Canada vous accueille. Soyons fiers de participer ensemble à la société québécoise/canadienne``

+
En construction
10.
En construction
+
En construction
99. %
En construction

Destins déjoués

Projet photographique d’Adriana Hernandez
Quitter un pays pour s’établir dans un autre pays représente beaucoup de changements d’ordre personnel, familial et professionnel. Au Québec, les politiques du gouvernement et des ordres professionnels ne facilitent pas l’intégration professionnelle des nouveaux venus, en les soumettant à de longs processus, compliqués et financièrement très coûteux, une grande partie des immigrants décident de laisser leurs diplômes de côté et de repartir à zéro avec un nouveau métier.

Souvent le retour à l’école pour une formation technique, ponctuelle et courte promettra un emploi plus facilement que de suivre le long chemin de la reconnaissance des diplômes par le gouvernement et les ordres professionnels. Autrement, simplement l’intégration immédiate au marché du travail dans des postes pour lesquels ils sont sur qualifiés représentera une autre option.

Ainsi des diplômes, de l’expérience, des compétences sont mis à l’écart, une richesse gaspillée au nom des politiques et démarches administratives complexes qui changent et déjouent l’avenir des nouveaux venus.

Nouvelles du Blogue

Fermer le menu